Énergies renouvelables au Maroc

Energies renouvelables

En 2016 le Maroc inaugurait Noor, la plus grande centrale solaire au monde. Cet événement très médiatisé symbolise parfaitement les ambitions du Maroc dans les domaines des énergies renouvelables. Depuis 2009, le pays est engagé dans une stratégie ambitieuse qui le positionne en champion de l’économie verte. Dans le sillage de cette dynamique, toute une filière à haute valeur ajoutée se développe avec de nombreuses opportunités de business à la clé.

Tout d’abord, rappelons la définition du terme énergies renouvelables, que l’on note EnR en abréviation. Une énergie est dite renouvelable lorsqu'elle provient de sources que la nature renouvelle en permanence, par opposition à une énergie non renouvelable dont les stocks s'épuisent comme le pétrole ou le gaz naturel. Cette source peut-être le soleil, le vent, la chaleur qui se dégage de la terre ou encore la force des marées. Et, dans tous ces domaines, le Maroc possède un potentiel exceptionnel qui ne demande qu’à être utilisé. Il est notamment le 9 ème pays au monde concernant le taux d’ensoleillement.

Des projets structurants sur tout le territoire

Depuis plusieurs années, des programmes de grande envergure ont été déployés dans tout le Royaume pour une capacité totale de
3 685 MW de puissance électrique repartie de la façon suivante : 700 MW pour le solaire, 1 215 MW pour l’éolien et 1 770 MW pour l’hydroélectrique, selon les chiffres de l’Agence marocaine des énergies renouvelables (Masen). En 10 ans, 130 milliards de dirhams sont ainsi investis dans les énergies vertes.

Le pays compte une quinzaine de projets en exploitation parmi lesquels le pharaonique projet solaire Noor Ouarzazate (580 MW), mais aussi les parcs éoliens de Tarfaya (301 MW), d’Aftissat (200 MW) ou ceux d’Akhfennir 1 & 2 (200 MW). D’autres grands projets sont en cours de réalisation. C’est le cas des projets Noor Midelt I (800 MW) et Noor Midelt II (800 MW) dans le domaine du solaire, mais aussi du plan éolien intégré (PEI) de 850 MW. Un programme hydroélectrique prévoit la réalisation du complexe d’El Menzel, d’une puissance de 100 MW, et de la Station de Transfert d’Énergie par Pompage (STEP) de Abdelmoumen, d’une puissance de 350 MW.

Avec tous ces grands projets, la transition énergétique se réalise à grands pas et les objectifs fixés pourraient bien être dépassés !

Mais le Royaume ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. De nouvelles sources d’énergies propres comme la biomasse intéressent le pays au plus haut point. Selon l'Institut für angewandtes Stoffstrommanagement (IfaS), un organisme universitaire allemand spécialisé dans le développement durable, le potentiel du Maroc dans ce domaine devrait atteindre les 17 millions de MWh/an d'ici 2030. Le même Institut estime que le développement de la biomasse pourrait générer jusqu'à 10 000 emplois et réduire les émissions de gaz à effet de serre de 8,5 millions de tonnes par an.

Vous souhaitez investir dans un créneau porteur, assurer la pérennité de votre entreprise et stimuler sa croissance ? Quelle que soit la nature de votre activité et la taille de votre entreprise Attijariwafa bank vous propose un ensemble de services d’appui et de conseil, ainsi que des solutions de financement adaptées à vos besoins.

Vous avez aimé cette page ? Partagez la !